jeudi 2 mars 2017

Classement « Le guidon » : janvier-février 2017

C'est reparti pour une nouvelle saison ! Le Classement Le guidon reprend du service (avec un barème légèrement modifié que nous vous présenterons prochainement). Traditionnellement, le début de saison réussit aux Australiens (et pour cause, les principales épreuves du mois de janvier se déroulent aux Antipodes). L'année 2017 ne fait pas exception puisque Caleb Ewan (recordman de victoires) et Ritchie Coste sont déjà aux avants-postes.



Les 10 meilleurs coureurs

1) Caleb Ewan (Orica - Scott / Australie) - 302 pts
2) Rui Costa (UAE Emirates / Portugal) - 295 pts
3) Ritchie Porte (BMC / Australie) - 261 pts
4) Marcel Kittel (Quick Step / Allemagne) - 255 pts
5) Ben Hermans (BMC / Belgique) - 253 pts
6) Alejandro Valverde (Movistar / Espagne) - 245 pts
7) Peter Sagan (Bora / Slovaquie) - 237 pts
8) Luke Rowe (Sky / Grande-Bretagne) - 177 pts
9) Tim Wellens (Lotto - Soudal / Belgique) - 171 pts
10) Greg Van Avermaet (BMC / Belgique) - 166 pts
 
 

Les 10 meilleurs Français

1) Arthur Vichot (FDJ) - 136 pts
2) Lilian Calmejane (Direct Énergie) - 123 pts
3) Tony Gallopin (Lotto - Soudal) - 120 pts
4) Thibaut Pinot (FDJ) - 87 pts
5) Bryan Coquard (Direct Énergie) - 80 pts
6) Romain Hardy (Fortuneo) - 73 pts
7) Julian Alaphilippe (Quick Step) - 57 pts
8) Arnaud Démare (FDJ) - 50 pts
9) Julien Simon (Cofidis) - 40 pts
10) Maxime Bouet (Fortuneo) - 29 pts


Les 3 meilleurs Belges

1) Ben Hermans (BMC) - 253 pts
2) Tim Wellens (Lotto - Soudal) - 171 pts
3)  Greg Van Avermaet (BMC) - 166 pts
 
 

Les 10 meilleures équipes

1) BMC (États-Unis) - 930 pts
2) Orica (Australie) - 659 pts
3) Quick Step (Belgique) - 580 pts
4) Trek - Segafredo (États-Unis) - 575 pts
5) Lotto - Soudal (Belgique) - 566 pts
6) Movistar (Espagne) - 491 pts
7) Bora (Allemagne) - 483 pts
8) UAE Emirates (EAU) - 396 pts
9) Katusha (Suisse-Russie) - 384 pts
10) Sky (Grande-Bretagne) - 369 pts

lundi 16 janvier 2017

Potentiel des équipes en 2017

Chic, la saison démarre !
La période des transferts étant passée, il est temps de décortiquer la composition des équipes pour en déduire le potentiel. Notre façon de procéder sera d'additionner, dans chaque équipe, les points Cycling Quotient accumulés par les coureurs. Et pour rendre cet exercice plus réaliste, nous prendrons en compte la meilleure saison réalisée par les coureurs en 2015-2016. Par exemple, John Degenkolb a vu sa saison 2016 gâchée par une blessure (550 points récoltés seulement). Mais sa cote est de 1412 pts (nombre de points amassés en 2015).

Le résultat est le suivant :

1) Quick Step - 15966 pts
2) Sky - 15368 pts
3) Movistar - 13267 pts
4) BMC - 12690 pts
5) AG2R - 11438 pts
6) Katusha - 11402 pts
7) Lotto - Soudal - 11318 pts
8) Trek - Segafredo - 11250 pts
9) Astana - 10808 pts
10) Bahrain - Merida - 10284 pts
11) Bora - 9943 pts
12) UAE Abu Dhabi - 9492 pts
13) Cannondale - 9464 pts
14) Orica - 9255 pts
15) FDJ - 8280 pts
16) Dimension Data - 8230 pts
17) LottoNL - Jumbo - 7884 pts
18) Sunweb - 7864 pts
19) Cofidis - 5789 pts
20) Direct Energie - 4961

Quick Step, l'équipe de Patrick Lefevere, semble la mieux armée pour 2017. Elle ne possède pas forcément les plus grandes stars du peloton, mais dispose d'une profondeur d'effectif qui lui permet d'être dangereuse sur toutes les courses. À noter le fort potentiel d'AG2R (5e), grâce à un recrutement bien ciblé (Naesen, Fränk, Enger, Geniez, Barbier,...). Nous sommes en droit d'attendre une belle saison de la part de la formation savoyarde.

vendredi 9 décembre 2016

Super Prix de la Montagne 2016

Toute cette année, nous avons suivi le Super Prix de la Montagne (présentation ici), challenge compilant les classements de meilleurs grimpeurs obtenus sur les différentes courses à étapes du calendrier. À l'heure de clôturer les comptes, le Belge Thomas De Gendt l'emporte de façon incontestable. Toujours à l'attaque dans les courses World Tour, il devance Omar Fraile (meilleur grimpeur du Tour d'Espagne) et Nairo Quintana. On retiendra donc la victoire des baroudeurs sur les grands cadors de la montagne (Quintana, Contador,...). Une première édition qui en appelle d'autres !



1) Thomas De Gendt (Lotto - Soudal / Belgique) - 108 pts
 -1er au Tour de Catalogne
 -2e au Tour de France
 -3e à Paris-Nice 
 -8e au Tour d'Espagne
 -8e au Tour Down Under

 2) Omar Fraile (Dimension Data / Espagne) - 90 pts
 -1er au Tour d'Espagne
 -1er au Tour de Burgos

 3) Nairo Quintana (Movistar / Colombie) - 75 pts
 -2e au Tour de Romandie
 -3e à la Route du Sud
 -5e au Tour d'Espagne
 -5e au Tour de Catalogne
 -7e au Tour de San Luis

4) Rémy Di Gregorio (Delko - Marseille / France) - 74 pts
 -1er au Critérium international
 -1er au Tour La Provence

 -4e au Tour de l'Ain
 -6e au Tour de Turquie  

 -7e au Tour des Fjords 
 -8e à la Route du Sud

5) Tim Wellens (Lotto - Soudal / Belgique) - 62 pts 
 -1er au Tour de Pologne
 -2e au Tour d'Andalousie
 -6e à Paris-Nice

6=) Rafal Majka (Tinkoff / Pologne) - 60 pts
 
-1er au Tour de France

6=) Mikel Nieve (Sky / Espagne) - 60 pts
 -1er au Tour d'Italie

 8) Alberto Contador (Tinkoff / Espagne) - 57 pts
 -2e au Tour de l'Algarve
 -3e au Tour de Burgos
 -4e au Tour de Catalogne
 -7e au Tour du Pays Basque
 -8e à Paris-Nice 

9=) Sander Armée (Lotto - Soudal / Belgique) - 54 pts
 -1er au Tour de Romandie
 -7e au Tour de Norvège
 -8e au Tour du Pays Basque

9=) Darwin Atapuma (BMC / Colombie) - 54 pts
 -3e au Tour d'Italie
 -3e au Tour de Suisse
 -5e au Tour de l'Utah

dimanche 27 novembre 2016

Classement Avenir

Après vous avoir proposé la semaine dernière le classement des vétérans, place aujourd'hui au classement des meilleurs jeunes de l'année 2016 (nés en 1991 ou plus tard). La logique est la même que pour les vétérans, mais inversée. En clair, plus un coureur est jeune, plus ses performances apparaissent comme « exceptionnelles » et se voient valorisées par un coefficient important. Nous partons donc des points acquis par chaque coureur selon le barème du Classement Le guidon, et nous y appliquons le coefficient suivant (lié à l'année de naissance) :

  • 1991 : points x 1
  • 1992 : points x 1,5
  • 1993 : points x 2
  • 1994 : points x 2,5
  • 1995 : points x 3
  • 1996 : points x 3,5
  • etc.



Nous obtenons le classement suivant :

1) Fernando Gaviria (Etixx - Quick Step / Colombie / 22 ans) - 1175 pts
2) Dylan Groenewegen (LottoNL - Jumbo / Pays-Bas / 23 ans) - 1126 pts
3) Miguel Angel Lopez (Astana / Colombie / 22 ans) - 1010 pts
4) Bryan Coquard (Direct Energie / 24 ans) - 939 pts
5) Julian Alaphilippe (Etixx - Quick Step / France / 24 ans) - 929 pts
6) Tiesj Benoot (Lotto - Soudal / Belgique / 22 ans) - 795 pts
7) Peter Vakoc (Etixx - Quick Step / République Tchèque / 24 ans) - 732 pts
8) Gianni Moscon (Sky / Italie / 22 ans) - 685 ts
9) Alberto Bettiol (Cannondale / Italie / 23 ans) - 676 pts
10) Arnaud Démare (FDJ / France / 25 ans) - 577 pts

Fernando Gaviria remporte le classement. Le Colombien, audacieux vainqueur de Paris-Tours, dépasse tous les espoirs placés en lui. Trois Français figurent par ailleurs dans le Top 10 (Coquard, Alaphilippe, Démare) ; il s'agit davantage de confirmations que de révélations puisque ces coureurs nous ont habitué à figurer en haut des classements depuis quelques saisons.

Quels coureurs feront leur apparition dans le Classement Avenir l'an prochain ? Ooomen ? Costa ? Gaudu ? Halvorsen ? Rendez-vous dans un an !

dimanche 20 novembre 2016

Classement des vétérans

Dans la plupart des courses par étape, un maillot distinctif vient récompenser le meilleur jeune. Le plus célèbre est le maillot blanc du Tour de France, attribué au coureur de 25 ans ou moins occupant la meilleure place au classement général. Curieusement, il n'existe pas d'équivalent pour les coureurs « âgés ». Pourtant, à bien y penser, être compétitif à 38 ans force au moins autant le respect qu'être performant à 24 ans. Nous pourrions donc tout à fait imaginer un maillot distinctif (ex : maillot vermeil) qui récompenserait le meilleur coureur de 35 ans ou plus. Notons d'ailleurs qu'Alejandro Valverde aurait remporté ce classement au Tour de France et au Giro, tandis que Michele Scarponi aurait gagné à la Vuelta.

Imaginons maintenant un classement annuel des coureurs ayant 35 ans ou plus le 1er janvier 2016. À partir du Classement Le guidon, nous pourrions pondérer le nombre de points récoltés durant l'année en fonction de l'âge des coureurs. En clair, plus un coureur est âgé, plus se points bénéficient d'un coefficient multiplicateur important. Le barème proposé est le suivant :
  • 35 ans : points x 1
  • 36 ans : points x 1,5
  • 37 ans : points x 2
  • 38 ans : points x 2,5
  • etc.


Nous obtenons le classement suivant :

1) Alejandro Valverde (Movistar / Espagne / 35 ans) - 1065 pts
2) Joaquim Rodriguez (Katusha / Espagne / 36 ans) - 591 pts
3) Samuel Sanchez (BMC / Espagne / 37 ans) - 552 pts
4) Tom Boonen (Etixx - Quick Step / Belgique / 35 ans) - 441 pts
5) Mathew Hayman (Orica / Australie / 37 ans) - 432 pts
6) Samuel Dumoulin (AG2R / France / 35 ans) - 401 pts
7) Davide Rebellin (CCC / Italie / 44 ans) - 330 pts
8) Thomas Voeckler (Direct Energie / France / 36 ans) - 328 pts
9) Sylvain Chavanel (Direct Energie / France / 36 ans) - 286 pts
10) Simon Gerrans (Orica / Australie / 35 ans) - 246 pts

L'Espagne triomphe grâce à sa génération dorée de trentenaires (Valverde, Rodriguez, S.Sanchez, sans compter Contador qui approche maintenant des 35 ans), toujours compétitive à ce jour. Les « papis » français n'ont pas à rougir non plus puisque Dumoulin, Voeckler et Chavanel accrochent le Top 10. Notons pour finir la 7e place de Davide Rebellin (44 ans) qui, même s'il n'a pas remporté de courses en 2016, se montre toujours compétitif !

jeudi 17 novembre 2016

Les stakhanovistes de la route : classement de l'endurance

Le cyclisme est un sport d'endurance. Derrière cette évidence, on peine à imaginer le nombre d'heures passées sur la selle chaque année par les coureurs professionnels, et le nombre de kilomètres parcourus. Rien qu'en compétition (donc sans compter les entrainements) les plus endurants parcourent 15 Lille-Marseille dans l'année !

Rendons hommage aujourd'hui à ces stakhanovistes de la route, qui avalent les bornes sans compter, soit pour leur propre compte, soit pour celui de leur(s) leader(s). Enchaîner autant de jours de course demande des capacités physiques hors norme, une hygiène de vie exemplaire, un caractère de battant mais également une adresse et une chance qui permettent d'éviter les embuches (chutes, maladies, pépins physiques,...). Voyons qui sont les coureurs les plus endurants de ces dernières années.


Vincent CURUTCHET


2016
1) Axel Domont (AG2R / France) - 15 339 km
2) Thomas Voeckler (Direct Energie / France) - 15 054 km
3) Alejandro Valverde (Movistar / Espagne) - 15 008 km
4) Tom Stamsnijder (Giant / Pays-Bas) - 14 730 km
5) Michael Schär (BMC / Suisse) - 14 728 km
6) Marco Haller (Katusha / Autriche) - 14 672 km
7) Alexandre Kristoff (Katusha / Norvège) - 14 579 km
8) Giovanni Visconti (Movistar / Italie) - 14 535 km
9) Adrien Petit (Direct Energie / France) - 14 429 km
10) Fabio Sabatini (Etixx - Quick Step / Italie) - 14 416 km

Cocorico, les 2 coureurs qui ont parcouru le plus de kilomètres en 2016 sont français. Si Thomas Voeckler est un habitué de ces classements (voir la suite de l'article), Axel Domont a révélé un foncier que l'on ne soupçonnait pas. À noter que le classement mêle aussi bien des leaders (Valverde, Kristoff) que d'humbles gregarios (Domont, Stamsnijder, Schär, Haller,...).

Voyons maintenant le palmarès des années précédentes :

2015
1) Jens Debusschere (Lotto - Soudal / Belgique) - 15 626 km
2) Kristian Sbaragli (MTN - Qhubeka / Italie) - 15 478 km
3) Martijn Keizer Lotto - JumboNL / Pays-Bas) - 15 460 km

2014
1) Tom Veelers (Giant / Pays-Bas) - 16 457 km
2) Adam Hansen (Lotto / Australie) - 15 838 km
3) Greg Van Avermaet (BMC / Belgique) - 15 588 km

2013
1) Albert Timmer (Argos - Shimano / Pays-Bas) - 15 969 km
2) Manuele Mori (Lampre / Italie) - 15 900 km
3) Philippe Gilbert (BMC / Belgique) - 15 716 km




Cumul 2013-2016
1) Adam Hansen (Australie / 35 ans) - 59 072 km
2) Thomas Voeckler (France / 37 ans) - 58 707 km
3) Greg Van Avermaet (Belgique / 31 ans) - 55 751 km
4) Roy Curvers (Pays-Bas / 36 ans) - 55 680 km
5) Alejandro Valverde (Espagne / 36 ans) - 55 674 km
6) Sylvain Chavanel (France / 37 ans) - 55 567 km
7) Alexandre Kristoff (Norvège / 29 ans) - 55 102 km
8) Niki Terpstra (Pays-Bas / 32 ans) - 54 780 km
9) André Greipel (Allemagne / 34 ans) - 54 575 km
10) Danilo Wyss (Suisse / 31 ans) - 54 380 km

Sur les 4 dernières années, Adam Hansen et Thomas Voeckler se sont livrés à un joli duel de kilomètres ! L'Australien l'emporte grâce à sa fidélité aux 3 grands tours (Giro, Tour de France, Vuelta), enchaînant et finissant son 16e grand tour d'affilée ! Plus qu'un record, un véritable exploit ! Le classement laisse la part belle aux vétérans (Hansen, Voeckler, Curvers, Valverde et Chavanel ont plus de 35 ans). Voilà qui confirme l'idée selon laquelle les cyclistes prennent de la « caisse » avec l'âge, gagnant en endurance ce qu'ils perdent en explosivité. Leur expérience de la course leur permet par ailleurs de mieux gérer les efforts et d'éviter les pièges tendus aux participants.

2012
1) Mikhail Ignatiev (Katusha / Russie) - 16 256 km
2) Adam Hansen (Lotto / Australie) - 16 025 km
3) Lloyd Mondory (AG2R / France) - 15 877 km

2011
1) Jakob Fuglsang (Leopard - Trek / Danemark) - 16 476 km
2) Nicki Sørensen (Saxo / Danemark) - 16 125 km
3) Lars Ytting Bak (High Road / Danemark) - 15 666 km

2010
1) Danilo Hondo (Lampre / Allemagne) - 17 359 km
2) Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Tel. / France - 16 427 km
3) Jens Voigt (Saxo / Allemagne) - 16 276 km



Cumul 2010-2016
1) Thomas Voeckler (France / 37 ans) - 104 703 km
2) Greg Van Avermaet (Belgique / 31 ans) - 99 798 km
3) André Greipel (Allemagne / 34 ans) - 97 216 km
4) Johannes Fröhlinger (Allemagne / 31 ans) - 96 038 km
5) Tyler Farrar (Etats-Unis / 32 ans) - 94 599 km
6) Adam Hansen (Australie / 35 ans) - 94 437 km
7) Michael Schär (Suisse / 30 ans) - 94 150 km
8) Sylvain Chavanel (France / 37 ans) - 93 755 km
9) Roy Curvers (Pays-Bas / 36 ans) - 93 566 km
10) Lars Ytting Bak (Danemark / 36 ans) - 93 489 km

Sur l'ensemble de la décennie, le coureur le plus endurant est ... Thomas Voeckler, le chouchou des juilletistes ! Ce trophée n'apparaitra jamais dans les palmarès, mais il confirme la réputation du coureur : celle d'un homme qui aime viscéralement la course, et qui ne lâche jamais. Le fait d'être leader d'une petite équipe constitue l'autre explication : Voeckler devait être au four et au moulin alors que les grosses écuries avaient les moyens de faire tourner leur effectif. Notons d'ailleurs que les coureurs de Jean-René Bernaudeau ont cumulé de très grandes distances depuis 2010 (Rolland, Gautier, Gène, et désormais Petit, Chavanel, Coquard, Quéméneur ou Sicard).

Dernier constat, le kilométrage moyen semble diminuer progressivement depuis 2010. C'est la traduction de l'approche « moderne », voire « anglo-saxonne » du cyclisme, qui préfère concentrer les saisons sur quelques objectifs (voire un seul), planifiant des stages d'entraînement plutôt que des participations dans les « petites courses » européennes. Et tant pis pour le public et pour la dimension romantique de ce sport.

mercredi 2 novembre 2016

Classement des équipiers

Les équipiers sont toujours les grands absents des classements cyclistes. Tout amateur de la chose vélocipédique connait pourtant leur importance et le rôle primordial qu'ils jouent dans les performances de leurs leaders. Mais ce rôle ne se chiffre pas, ou du moins difficilement.

Saluons donc l'initiative du site Pro Cycling Stats qui établit un classement annuel des équipiers. La démarche est originale puisqu'elle consiste à additionner, pour chaque équipier, les points gagnés par le leader lors des différentes épreuves. Cette méthodologie est bien sûr insuffisante pour mesurer le rôle joué par les gregari. Elle a cependant le mérite de récompenser des coureurs qui cumulent un nombre de jours de course important et qui participent aux excellents résultats de leurs leaders.

À ce petit jeu, le classement de l'année 2016 est le suivant (entre parenthèses, principaux leaders) :


2016
1) Luke Rowe (Sky / Grande-Bretagne) (Froome, Thomas, Kwiatkowski,...)
2) Oscar Gatto (Tinkoff / Italie) (Sagan,...)
3) Imanol Erviti (Movistar / Espagne) (Quintana, Valverde, Izagirre,...)
4) Ian Stannard (Sky / Grande-Bretagne) (Froome, Thomas, Kwiatkowski,...)
5) Salvatore Puccio (Sky / Italie) (Froome, Kwiatkowski, Poels,...)
6) Maciej Bodnar (Tinkoff / Pologne) (Sagan,...)
7) Fabio Sabatini (Etixx - Quick Step / Italie)  (Kittel,...)
8) Rory Sutherland (Movistar / Australie) (Quintana, Valverde,...)
9) Luke Durbridge (Orica / Australie) (A.Yates, Matthews, Gerrans,...)
10) Pieter Serry (Etixx - Quick Step / Italie) (Vakoc, Alaphilippe, D.Martin, Jungels,...) 

Français :
1) Cyril Gautier (AG2R) (Bardet, S.Dumoulin,...)
2) Maxime Bouet (Etixx - Quick Step) (Vakoc, Alaphilippe,...)
3) Mickaël Chérel (AG2R) (Bardet, S.Dumoulin,...)

 
Les années précédentes, le classement était le suivant :

2015
1) Jacopo Guarnieri (Katusha / Italie)
2) Julien Vermote (Etixx - Quick Step / Belgique)
3) Ian Stannard (Sky / Grande-Bretagne)
Français : Mickaël Chérel (AG2R)

2014
1) José Herrada (Movistar / Espagne)
2) Imanol Erviti (Movistar / Espagne)
3) Michal Golas (Omega Pharma - Quick Step / Pologne)
Français : Mickaël Chérel (AG2R)

2013
1) Imanol Erviti (Movistar / Espagne)
2) Andrey Amador (Movistar / Costa Rica)
3) Kanstantsin Siutsou (Sky / Biélorussie)
Français : Benoît Vaugrenard (FDJ)

2012
1) Bernhard Eisel (Sky / Autriche)
2) Christian Knees (Sky / Allemagne)
3) Ian Stannard (Sky / Grande-Bretagne)
Français : Amaël Moinard (BMC) 

Terminons par un classement « glissant » qui cumule les points acquis entre 2012 et 2016, avec un coefficient favorisant les résultats acquis sur les années les plus récentes :
2012 : points x 1
2013 : points x 2
2014 : points x 3
2015 : points x 4
2016 : points x 5



Classement « glissant » 2012-2016
1) Imanol Erviti (Movistar / Espagne)
2) Luke Rowe (Sky / Grande-Bretagne)
3) Michael Schär (BMC / Suisse)
4) Julien Vermote (Etixx - Quick Step / Belgique)
5) Ian Stannard (Sky / Grande-Bretagne)
6) Iljo Keisse (Etixx - Quick Step / Belgique)
7) Salvatore Puccio (Sky / Italie) 
8) Marcel Sieberg (Lotto - Soudal / Allemagne)
9) Stijn Vandenbergh (Etixx - Quick Step / Belgique)
10) Mathew Hayman (Orica / Australie) 
Français :  Mickaël Chérel (AG2R)

Imanol Erviti serait donc le meilleur équipier de ces dernières années ? Le résultat est plutôt probant puisqu'il récopense un coureur qui parvient à cumuler 95 jours de course dans l'année, à seconder Valverde et Quintana, tout en tirant son épingle du jeu sur les classiques flandriennes. Il reflète parfaitement le profil de ces supers-équipiers qui, pour la plupart, sont de costauds routiers, capables de bouffer tous les jours du vent pour protéger leurs leaders. La victoire cette année de Mathew Hayman à Paris-Roubaix (10e meilleur équipier selon notre classement) est une récompense inattendue pour cette race de guerrier qui évolue à l'ombre des vedettes.